CNAM

 

Chaire expressions et cultures au travail

Le certificat de compétences en médiation culturelle
Ce certificat de compétences prépare aux nouvelles fonctions de l’intervention culturelle, désignées sous le terme de « médiation ». De nombreuses actions sont en effet susceptibles de mobiliser une dimension culturelle dans leur réalisation, en particulier dans le cadre d’intervention des collectivités territoriales, des municipalités ou de structures diverses, associatives par exemple, faisant intervenir la culture comme opérateur principal de leurs actions. De même, de nouvelles activités de médiation liées à l’insertion par la culture mobilisent des intervenants auprès de décideurs politiques, de responsables territoriaux, qui ont pour mission de promouvoir les activités artistiques au sein des collectivités territoriales. Ces activités supposent la mise en œuvre de méthodologies particulières, notamment en matière de montage de projets.
Cette formation se fonde sur les activités réellement menées par ces publics et vise à les accompagner au plus près de la réalisation de leur action. Un tel certificat de compétences a donc pour objectif de valider des compétences acquises sur le terrain et de fournir un appui pour la professionnalisation des personnes concernées.
Il s’adresse à des professionnels de différents statuts, désirant exercer ou exerçant une activité effective d’interface entre le public et les productions culturelles (cadres associatifs, acteurs du développement local, intermittents du spectacle, professionnels du secteur culturel...), de développement de projets à caractère culturel, ou de promotion de la culture au sein d’institutions diverses.

Licence professionnelle « intervention sociale–coordinateur de projets collectifs en insertion »
Sylvie Rouxel, maître de conférence en sociologie au CNAM, docteur en sociologie de l’art et de la culture, est responsable de la coordination pédagogique du parcours culture de la licence professionnelle. Ce diplôme s’adresse à des personnes qui exercent ou envisagent d’exercer des responsabilités d’encadrement ou d’ingénierie de projets au sein d’une structure visant à l’insertion des publics en difficulté (chômeurs de longue durée, jeunes sans qualification, handicapés...). Il mène à une position intermédiaire ente les fonctions stratégiques : définition de la politique, construction des partenariats (bac+5) et les fonctions de mise en œuvre des actions d’insertion : relation de face-à-face avec le public (bac+2).
De plus en plus de travailleurs sociaux ont recours à des projets en lien avec la culture et l’art auprès des publics dits spécifiques, usagers de l’action sociale. Les projets d’action culturelle en direction des publics dits « en difficulté », mettent en avant une prise de conscience du pouvoir structurant et socialisateur de l’art et la culture.
Le parcours « insertion par la culture » prépare aux fonctions suivantes : coordination, animation et co-construction de projets utilisant la culture comme moyen d’insertion, de socialisation et de construction d’une identité sociale, culturelle ou professionnelle. Ces fonctions peuvent s’exercer dans les structures suivantes :
- collectivités territoriales (service jeunesse, bibliothèques...) ;
- MJC (Maison des jeunes et de la culture), mouvements d’éducation populaire, associations de quartiers, centres sociaux ;
- associations artistiques et culturelles, structures d’art et de culture qui accueillent des publics en difficulté ;
- comités d’entreprise.