Canal Marches

 

Canal Marches est une association créée par des chômeurs et précaires, des militant(e)s des mouvements sociaux, des professionnel(e)s de l’audiovisuel. Buts : contribuer à l’expression, à la visibilité des “sans” et de leurs luttes ; valoriser leur créativité, notamment (mais pas exclusivement) par l’appropriation de l’outil vidéo.

Les premiers pas
Canal Marches s’est constituée en 1997 à l’occasion des premières « marches européennes contre le chômage, la précarité et les exclusions », lorsque quinze marches se sont mise à sillonner toute l’Europe en direction d’Amsterdam, où se tenait un Sommet des Chefs d’État de l’Union européenne.

Canal Marches a alors armé des « marcheurs vidéastes » de petites caméras, formé des chômeurs aux outils audiovisuels, et réalisé avec eux plusieurs magazines et documents vidéo. Un documentaire co-produit par l’association, « En Marche », allait présenter ce premier travail à un large public (diffusion TV sur la 5, Planète, et plusieurs chaînes câblées en Europe).

Paroles et visibilité des « Sans voix »
Après cette première expérience, Canal Marches a décidé de poursuivre sa route, d’agir pour l’expression des « Sans «  : sans papiers ; sans emploi ; sans logement ou mal logés, et plus largement tous ceux qui sont considérés comme « sans voix » dans la société »...

Canal Marches a produit de nombreux documents vidéo qui donnent la parole aux mouvements sociaux et participent de leurs luttes. Ainsi qu’un petit livre, « Les Sentiers de la colère » (Édition l’Esprit Frappeur), qui livre de nombreux éclats, des coups de colère, des poèmes, des photos...

Nous avons également organisé une exposition sur les Mouvements de chômeurs en Europe et leur poétique (à la Bourse du Travail de Paris en 2000), puis initié un processus décentralisé de création et d’expression : l’installation vidéo évolutive « La Marche aux mille voix. Paroles de Sans voix », lancée à l’occasion du Forum social européen de Paris Saint-Denis dans la grande Halle de La Villette (2003), avec des prolongements et des suites à Villejuif, Ivry, Bègles, Liévin...

Échange, partage
Canal Marches veut favoriser les convergences et les échanges. Elle a donc cherché des collaborations multiples, avec des cinéastes tels que Robert Kramer, qui filma la marche des chômeurs anglais de 1997, ou des artistes plasticiens et des urbanistes réalisant en 2003 « Le Repos du Fakir », sur le mobilier urbain générateur d’exclusion sociale.

Le partage des savoirs, c’est aussi l’organisation régulière parl’association de stages d’initiation et de formation à l’expression vidéo (au Larzac avec des syndicalistes cheminots ; à Villejuif, Bègles, Liévin, avec des associations de chômeurs...)

Canal Marches
122 rue des Couronnes
75020 Paris
canal.marches@wanadoo.fr